Accueil » Non classé » Les enseignements de l’enquête « Paquet neutre 2017 » – Tendances, OFDT, mai 2018

Les enseignements de l’enquête « Paquet neutre 2017 » – Tendances, OFDT, mai 2018

La lettre d’information Tendances, sortie en mai 2018 par l’OFDT, intitulée « tabagisme et paquet de cigarettes : opinions des adolescents de 17 ans » livre de nombreux éléments sur les rapports qu’entretiennent les fumeurs avec leur paquet de cigarettes et sur l’impact tant des avertissements de santé que l’introduction du paquet neutre. Elle se base sur une enquête réalisée de novembre 2016 à février 2017.

Ces enseignements sont de deux ordres : le premier concerne l’importance du packaging et du marketing pour les jeunes de 17 ans ; le second donne à réfléchir quant à l’utilité perçue du paquet neutre.

En premier lieu, des photos de différents paquets ont été montrées aux jeunes interrogés. 34.4% considèrent que « certains paquets donnent plus envie de fumer que d’autres« . Cette donnée se retrouve en proportion similaire chez les fumeurs que pour les non-fumeurs. En outre, pour 13.8% des fumeurs quotidiens, la dangerosité pour la santé dépend des marques de cigarettes. Le marketing des industriels du tabac et le packaging des paquets ont donc des rôles essentiels pour les jeunes. Cela semble être corroboré par le fait que 17.7% des adolescents de 17 ans non-fumeurs considèrent qu’« il est possible d’acheter des cigarettes uniquement parce que le paquet [leur] plaît« . Ces deux informations couplées prouvent qu’il est nécessaire de poursuivre l’effort de sensibilisation aux risques du tabagisme chez les jeunes, en particulier pour une consommation pensée comme faible. 27% des jeunes considèrent que fumer 6 à 19 cigarettes par jour ne constitue qu’un « risque modéré » pour le fumeur tandis que 62.5% estiment que fumer 1 à 5 cigarettes par jour représente un « risque léger » voire « modéré » pour la santé. La prévention chez les jeunes reste de mise et démontre toute son importance !

En second lieu, les résultats de l’enquête prouve que 40.4% des interrogés ont découvert le paquet neutre lors de l’enquête (très majoritairement les non-fumeurs). 35% des jeunes ont une opinion favorable quant à l’introduction du paquet neutre en France et 40.8% considèrent que l’introduction des paquets neutres peut aider les plus jeunes à ne pas fumer. Enfin, l’inscription d’avertissements de santé sur les paquets est perçue positivement :

  • 91.6% pensent que « cela permet de prendre conscience des dangers du tabac » ;
  • 84% considèrent que « cela peut décourager de commence à fumer » ;
  • 64.1% estiment que « cela peut aider pour arrêter de fumer« .

L’ensemble de ces éléments laisse pense que l’introduction du paquet neutre contribue principalement à prévenir l’initiation au tabagisme plutôt qu’à favoriser l’abandon du tabac. La méconnaissance de cette mesure révélée par l’enquête qui s’est déroulée entre novembre 2016 et février 2017 est  compréhensible. L’enquête devant être reconduite régulièrement, ce résultat devrait varié.

Pour conclure, les enseignements de cette enquête renforcent la légitimité des actions de prévention auprès des jeunes. Elles ne suffisent pas seules. Mener des actions combinées (actions de prévention, hausse du paquet de cigarettes, introduction du paquet neutre, #Moisanstabac …) démontre son efficacité  : baisse de 7.3% de fumeurs quotidiens chez les jeunes de 17 ans entre 2014 et 2017 !