Accueil » addictologie » PARCS ET JARDINS SANS TABAC- Des initiatives de ville dans une démarche de prévention du tabagisme

PARCS ET JARDINS SANS TABAC- Des initiatives de ville dans une démarche de prévention du tabagisme

La mesure vise à éviter l’entrée en tabagie des jeunes et à éliminer l’exposition des enfants au tabagisme passif. Elle doit aussi préserver les enfants des risques d’ingestion de mégots ou de brûlures occasionnées par des cigarette mal éteintes jetées négligemment par terre à l’intérieur même des aires de jeux.

Dimanche prochain, la métropole strasbourgeoise dit non au tabac dans ses parcs et jardins : six aires de jeux clôturées dans les parcs de la Citadelle, des Contades et de l’Orangerie. Dans ces parcs pour enfants, les parents qui les accompagnent devront désormais s’abstenir de fumer.A lire l’article Cnews du mercredi 27 juin 2018

La mesure vise à éviter l’entrée en tabagie des jeunes et à éliminer l’exposition des enfants au tabagisme passif. Elle doit aussi préserver les enfants des risques d’ingestion de mégots ou de brûlures occasionnées par des cigarette mal éteintes jetées négligemment par terre à l’intérieur même des aires de jeux.

Des initiatives et 2 exemples dans les grandes agglomérations sont recensées aujourd’hui :

  • à Lille : Flyer distribué dans les habitations lilloises et panneaux d’affichage urbains pour responsabiliser le citoyen lillois à utiliser le mobilier urbain mis à la disposition (corbeilles, cendriers, cendriers de poches …) pour jeter ses mégots. et préserver le cadre de vie  » STOP AU MEGOT DANS LE CANIVEAU! » Chaque année, la ville de Lille ramasse 18 tonnes de mégots. Depuis le mois de juin, une amende forfaitaire de 68 euros sera appliquée pour une personne prise en train de jeter son mégôt fumant à terre.
  • A Beauvais : se détendre, oui mais désormais sans cigarette au Plan d’eau Canada. La ville se Beauvais s’associe  au label proposé par la ligue contre le cancer Plage sans tabac et espace sans tabac
  • etc…

 

Agissons pour préserver la santé de tous. En France,  le tabac est la première cause de mortalité et provoque plus de 73 000 morts par an, il reste beaucoup d’efforts à faire.