Accueil » addictologie » « Prendre le contrôle : sur la voie de politiques efficaces en matière de drogues »

« Prendre le contrôle : sur la voie de politiques efficaces en matière de drogues »

globalcommissionLa Commission Globale de Politique en matière de Drogues propose depuis cette semaine un rapport intitulé « Prendre le contrôle : sur la voie de politiques efficaces en matière de drogues » qui veut fournir un vaste plan d’action pour prendre le contrôle des drogues, en excluant d’emblée le recours aux lois punitives, jugées contre-productives. La Commission plaide pour une approche des politiques de la drogue axée sur la santé publique, la sécurité des collectivités, les droits de l’homme et le développement.

La Commission propose 7 recommandations :

  1. Assurer avant tout la santé et la sécurité des collectivités requiert une réorientation fondamentale des priorités et des ressources en matière de politiques qui permettrait d’abandonner les mesures punitives inefficaces au profit d’interventions sanitaires et sociales éprouvées;
  2. Assurer un accès équitable aux médicaments essentiels, en particulier les analgésiques à base d’opiacés;
  3. Cesser de criminaliser l’usage et la possession de drogues – et cesser de « traiter » de force des personnes dont la seule infraction est l’usage ou la possession de drogues;
  4. Appliquer d’autres options que l’incarcération pour les acteurs non violents du bas de l’échelle du trafic de drogue, tels les fermiers et les passeurs, entre autres personnes engagées dans la production, le transport et la vente de substances illégales;
  5. Viser en priorité une réduction du pouvoir des organisations criminelles et de la violence et l’insécurité engendrées par la concurrence entre elles ainsi qu’avec l’État;
  6. Permettre et appuyer les essais dans des marchés légalement réglementés de drogues actuellement interdites, en commençant, sans s’y limiter, par le cannabis, la feuille de coca et certaines nouvelles substances psychoactives;
  7. Profiter de l’occasion offerte par la SEAGNU de 2016, qui approche à grands pas, pour réformer le régime mondial des politiques en matière de drogues.

La Commission Globale de Politique en matière de Drogues vise à ouvrir, au niveau international, un débat éclairé et scientifique sur des moyens humains et efficaces de réduire les préjudices causés par les drogues aux personnes et aux sociétés.

Contact : secretariat@globalcommissionondrugs.org