Accueil » Non classé » Vers une pandémie tabagique féminine ?

Vers une pandémie tabagique féminine ?

Alors que nous entrons dans la 4ème année du plan cancer 2014-2019, il est bon de rappeler en ce mois de Février que plus de 30 % de l’ensemble des cancers dépendent du tabac.

Le lien de causalité entre le tabagisme et l’augmentation des cancers n’est plus à démontrer.

Au début du mois de janvier 2018, Santé Publique France avec l’Inserm, l’Institut national du cancer (Inca) et les Hospices civils de Lyon ont publié des chiffres sur l’évolution du nombre de décès par cancer du poumon chez les femmes avec des projections très alarmistes dans les années qui arrivent. Le cancer du poumon est au deuxième rang en taux d’incidence chez la femme mais au premier rang pour le taux de mortalité.

  • Si rien ne change dans les comportements tabagiques des femmes dans les années à venir ;
  • Si rien n’est mis en place en accompagnement ciblé ;
  • Si  aucun message de prévention n’est relayé ;
  • Alors le cancer du poumon tuera plus de femmes que le cancer du sein en France.

La hausse du tabagisme féminin n’est pas étrangère à cette progression. En effet,  depuis les années 1960, les femmes fument de plus en plus et a conduit à une multiplication par 5 du nombre des cancers du poumon chez la femme en France en 30 ans,. Mais contrairement au cancer du sein, le dépistage du cancer du poumon est bien moins systématique chez les femmes et les chances de survie sont également bien plus faibles.

Comme le souligne le rapport, « ces observations nécessitent le renforcement des mesures de prévention annoncées dans le programme national de réduction du tabagisme et le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives 2013-2017« . (p.73 du rapport).

Tout en restant prudent, la prochaine publication de Santé publique France, en 2019, devrait permettre de dire si cette projection se réalise ou non.

Pour de plus amples informations, consulter l’article de Santé Publique France.